Shihan Roman Karaté s’engage à vous fournir la qualité, et le professionnalisme et la courtoisie dans l’enseignement du Karaté Kyokushin, du cardio Kick et des techniques d’auto-défense pour vous et pour toute votre famille.

Grâce à la philosophie du karaté Kyokushin, nous apprenons à être persistants, à supporter les difficultés de la vie et à marcher toujours plus loin. Un karatéka vise l’équilibre et l’harmonie, apprend à surmonter l’inertie et la paresse et développe un corps et un esprit puissant, afin de mieux servir les autres. Ci-dessous vous trouverez quelques informations générales du programme, ainsi que des liens vers des pages contenant des caractéristiques spécifiques du programme.

  • Assister à toutes les classes sauf en cas de maladie ou de situation d’urgence.
  • Ne pas nourrir de pensées négatives ni morbides, rester hors des ennuis et loin des gens méchants et illégaux.
  • Établir une bonne communication avec tous les types de personnalités;
  • Découvrir son propre potentiel et apprendre à l’appliquer dans la vie quotidienne.
  • Perfectionner ses techniques de karaté Kyokushin et manger des aliments sains.
  • Développer la patience, le respect et la compréhension;
  • Encadrer de nouveaux étudiants en développant la maîtrise de soi, la courtoisie et la tolérance.
  • Entrainer son corps, son esprit et ses émotions .
  • Devenir plus organisé, auto-discipliné et vif d’esprit ;
  • S’efforcer d’être prévenant et attentionné vis-à-vis d’autrui et de la nature .
Nos classes d’ados (15 ans et plus) et adultes vous aideront à renforcir votre corps  dans une attitude positive et dans une atmosphère de camaraderie.  Le karaté Kyokushin est un art extrêmement efficace pour le conditionnement physique et peut être pratiqué autant par les femmes que les hommes de tous âges.

La pratique du karaté développe la coordination et la souplesse tout en travaillant l’aspect cardio durant l’entraînement. La puissance est développée progressivement. Nous mettons également l’accent sur le développement et le maintien de la flexibilité grâce à l’étirement progressif des principaux groupes musculaires.  Le karaté est la forme la plus efficace d’auto-défense, qui est très important dans la société urbaine d’aujourd’hui. Les élèves apprennent la base des coups de pied, coups de poing et des blocs qui développent la confiance en soi. Ils apprennent également à développer une conscience intérieure afin d’éviter des situations menaçantes.

Ci-dessous vous trouverez des informations supplémentaires concernant notre programme ados et adultes – N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

Promotion / Passage

  • Il y a un total de 5 ceintures colorées, ayant une définition différente pour chaque ceinture. Nous avons 2 passages de ceintures par année. Nous  estimons qu’un élève moyen sera en mesure de réaliser un Sho-Dan (1er degré ceinture noire) en environ 4 à 6 ans de formation.

Que trouverez-vous chez nous ?

  • Durant une classe de Kyokushin, nous touchons un peu a tout : réchauffement et entraînement cardiovasculaire, musculation, kihon (techniques de base), kata (formes), ido geiko (combinaisons préétablies), ainsi qu’ippon/jiyu kumite (contrôlée/combat libre).  Les étudiants apprendront comment donner des coups de pieds, des coups de poings et comment bloquer. Les étudiants ont la chance de s’entrainer, pour ceux qui le désir, dans un cours plus compétitif.  Nos élèves apprennent également des techniques d’auto-défense.
Programme Jeunesse

Jouer en apprenant – Apprendre en jouant!

Donner l’opportunité à votre enfant de développer sa concentration et sa confiance.

Le karaté Kyokushin est enseigné aux enfants efficacement depuis sa création.

Votre enfant sera mis au défi par l’endurance physique, en mettant l’accent sur la mise en forme combinée aux exercices d’agilité conçus pour parfaire son développement neuromusculaire.

Nos classes plaisantes, maternelles et d’âge approprié incluent une approche globale des arts martiaux en incorporant un système d’éducation pour toute la vie.

Nous enseignons à votre enfant la concentration, la discipline, la courtoisie, la confiance, la compétence dans la résolution de problèmes et la prise de conscience sociale.

Nous voulons donner à votre enfant un schéma pour ses succès futurs.

En collaboration avec les familles, nous bâtissons des enfants forts et confiants pour un meilleur monde.

Shihan Roman Dojo est présentement en période d’inscription pour les étudiants de nos programmes Enfants et Jeunes (Âges 6-14)!

Leçons Privées

Des leçons privées sont disponibles avec Sensei Marc Pronovost et Shihan Paul Bourgoin à Laval et Shihan Roman Szyrajew à Pointe-Claire.  Ces leçons aident les individus à atteindre leurs buts les plus ambitieux et obtenir des résultats plus rapidement.

Certaines conditions d’admissibilité peuvent être nécessaires.  Pour plus d’informations, veuillez nous contacter.

 

Tameshiwari – L’art du cassage.

Tameshiwari C’est l’art de l’utilisation des parties du corps, comme la main, coude, tête ou pied pour casser les objets tel que des briques, pierres, glace et bâtons de baseball.  La pratique du cassage requiert non seulement un entraînement physique mais aussi une grande attention et de la concentration.  Si l’on croit soi-même d’être capable de briser un objet on peut libérer ses énergies physiques. Aucune réserve mentale, tels que de se préoccuper de frapper quelque chose de dur ou que se passe-t-il si le bois n’est pas briser, empêchera l’utilisation maximale de la puissance et le potentiel de la technique.

Un karatéka commence habituellement le tamashiwari avec des planches de bois (planches de pin épaisseur 12” X 12” – 3/4 ”).  Aux niveaux plus élevés, habituellement shodan et plus, un karatéka commence à casser du ciment, briques, tuiles ou même des bâtons de baseball.

ATTENTION: Il est extrêmement dangereux pour une personne sans formation d’essayer le Tameshiwari. Mal exécutée et sans conditionnement adéquat, peut conduire à de graves blessures.

Technique

Masutatsu Oyama, étant reconnu pour casser les cornes de taureaux, utilisait des arbres pour se renforcir.  En karaté, un dispositif appelé un makiwara est utilisé.  Ce dispositif a trouvé une utilisation plus populaire par les pratiquants des autres arts martiaux d’aujourd’hui.  Dans le passé, les moines utilisaient plusieurs types d’appareils afin de se conditionner eux-mêmes.  De nombreux chinois sont également de l’école de pensée que « l’intérieur » de l’énergie ou Chi est utilisé lors de la rupture, rien a voir avec le poids du corps et de la force musculaire.

Les principes utilisés dans les arts martiaux et la formation sont similaires aux mêmes principes utilisés pour l’athlétisme.  Le corps s’adapte au stress.  Il y a généralement trois (3) domaines en arts martiaux que nous souhaitons renforcir : les os, la peau et les muscles (pour la masse et vitesse).  Par exemple, pour les os — on retrouve la Loi de Wolff, qui stipule que le squelette humain sera, après la guérison, plus fort si la blessure est guerrie.  Après avoir cassé sa main en séminaire, Craig Edmunds illustre cette théorie en mesurant la densité osseuse avant et après guérison.  De cette manière, le pratiquant de cassage ne fonctionne pas sans cesse contrairement à un bodybuilder qui fonctionne avec des poids; celui-ci prend une période de repos pour guérir et permettre aux muscles de devenir plus fort.

Ce type de formation est appelé « la résistance progressive». Souvent, les différences dans la structure du corps d’un professionnel du cassage et un non-pratiquant, peuvent être vues sous forme de dépôts de calcium.  Mike Reeves, un champion, préconise dans son livre l’utilisation d’un makiwara et push-ups sur les jointures. Avec les  push-ups sur les jointures, il recommande de partir d’un sol plus mou et travailler votre chemin jusqu’au béton.

Fondateur du USBA/WBA, Drew Serrano, producteur du documentaire “Briser tous les Records », [5] encourage les praticiens d’augmenter progressivement la difficulté et la quantité d’une matière pour éviter les blessures. Il suggère que les débutants devraient commencer avec des planches .Une fois qu’un niveau de confort, tant physiquement que mentalement, est atteint, les matériaux durs comme le béton peuvent être tentées.

Puisqu’il y a des risques avec le cassage, on devrait toujours être avec un bon instructeur pour apprendre la base. Les genoux et les coudes, par exemple, sont des os faibles et petits, mais essentiels pour nous. Il y a beaucoup de petits os dans les pieds et les mains qui doivent être soigneusement et lentement conditionnés pour un cassage sans risque.

.

Vitesse vs. Force 

Cassage ‘’speed break’ ‘ est un cassage où l’objet projeté ne tient pas en place. Le seul moyen de briser l’objet est de frapper la surface assez rapidement vers un point ciblé. Quelle que soit la force de l’attaquant, l’objet cassera seulement s’il est frappé avec une vitesse suffisante.

Un autre type de « speed break », celui qui consiste à casser un certain nombre d’objets dans une certaine période de temps. Le  temps commun est de 1 minute, mais cela peut varier selon le matériel et le lieu du rendez-vous.

Les cassages de puissance sont des cassages où l’objet est pris en charge.  Le cassage sera vertical ou horizontal.  Pour un cassage empilé, l’objectif est placé sur du matériel supportant les objets, tels que des blocs de béton, qui sont placés sur le terrain.

Cardio Kick (Offert au dojo de Laval)

Cardio Kick est une classe qui permettra d’améliorer votre endurance, votre mise en forme et votre cardio vasculaire.  Si vous participez régulièrement, avec puissance et précision, ceci permet de tonifier les muscles et de découper vos abdominaux.  Les routines de cardio Kick se caractérisent par leurs intervalles de haute intensité associées à des périodes de récupération afin de brûler vos calories et définir vos muscles.

Surtout, le cardio Kick est amusant! Musique rythmée et instructeur énergique vous empêchant de vous ennuyer tout en mettant au défi votre corps et votre esprit!

Sans contact

C’est vrai – Le Cardio Kick n’inclut pas de contact! Juste un entraînement intense.  Les coups de poings et les coups de pieds sont généralement modifiés pour réduire l’apparition de blessures et d’encourager la perte de graisse. L’instructeur vous guidera dans le cadre de pratiques sécuritaires, comme regarder où vous donnez vos coups de poing et coups de pied, donc il n’y a aucun contact accidentel.

Bienfaits

Non seulement vous pourrez bruler jusqu’à 500-1000 calories dans une classe d’une heure, mais vous effectuerez des mouvements pour tonifier votre corps, contrairement à la plupart des autres séances d’entraînement cardio.

Veillez à rester consistant afin d’obtenir un meilleur cardio et une tonification musculaire.

Moins de stress

Non seulement le Cardio Kick est un excellent entraînement cardiovasculaire, mais aussi une manière positive et productive de soulager le stress et travailler sur l’agressivité.

Kyokushin Kata

Le mot kata signifie « forme ». Le kanji pour kata du caractère japonais ( 型 ) est composé des caractères suivants:
Katachi signifie “forme”,
Kai signifie “trancher”,
Tsuchi signifier “terre” ou “sol”.
Traduit, le mot kata signifie « forme qui tranche le sol ».

Un kata est un enchainement de blocs, coups de pied et de coups de poing, impliquant un mouvement vers l’avant, vers l’arrière ou sur les côtés. Le nombre de mouvements et leurs séquences sont très spécifiques. L’équilibre entre les techniques offensives et défensives, les positions utilisées et la direction et le débit de circulation visent à conférer à chaque kata son caractère distinctif.
Par la pratique du kata, les techniques traditionnelles pour les combats en sont tirées. L’équilibre, coordination, respiration et la concentration sont également développés. Fait correctement, les katas sont un excellent exercice physique et une forme très efficace du conditionnement du corps, avec une pratique assidue, les mouvements du kata deviennent plus fluides et perfectionnés. L’attention au détail est nécessaire pour parfaire un kata.

Grâce à la concentration, dévouement et la pratique, un niveau supérieur d’apprentissage peut être atteint, où le kata est tellement ancré dans l’esprit et le subconscient qu’aucune distraction ne peut atteindre son pratiquant. Voilà ce que les maîtres Zen appellent mushin ou « état d’esprit. » Ce qui a été une fois mémorisé est maintenant spontané.
La pratique du kata traditionnel est aussi un moyen pour le karatéka de rendre hommage à l’origine et l’histoire du Karaté Kyokushin et les arts martiaux en général.

Origins

Les katas Kyokushin sont souvent qualifiés de « Kata du nord » ou « Kata du Sud, » fondé sur leur origine et leur développement.

Les Katas du nord sont semblables à ceux trouvés dans le karaté Shotokan, puisqu’ils ont été développés depuis la formation de Mas Oyama sous Gichin Funakoshi. Maître Funakoshi modifiant à son tour ces katas de kempo chinois du Nord et Shorin Ryu, le style de Karaté d’Okinawa après (c.-à-d. « Shorin ») de Shaolin kempo. Ces katas utilisent depuis longtemps des bases puissantes, des blocs solides et des attaques. Les Katas du Nord comprennent :

• Taikyoku Sono Ichi, Ni et San
• Pinan Sono Ichi, Ni, San, Yon et Go
• Yansu
• Tsuki no Kata
• Kanku
• Sushiho

Les Katas du sud furent développés par l’étude de Mas Oyama du style Karaté d’Okinawa Goju Ryu sous So Nei Chu, qui à son tour provenaient de kempo chinois du Sud. Les mouvements dans ces kata sont plus circulaires et flamboyant que ceux dans le Kata du Nord. Les Kata du Sud comprennent :

• Sanchin no Kata
• Gekisai Dai et Sho
• Tensho
• Saiha
• Seienchin
• Garyu
• Seipai

Definitions


Taikyoku 太極 Le mot Taikyoku peut aussi signifier aperçu ou le point entier – Voir l’ensemble plutôt qu’en se concentrant sur les pièces détachées et garder une ouverture d’esprit ou de l’esprit du débutant. L’esprit du débutant, c’est ce qui est cherché pour pendant l’entraînement et dans la vie. L’esprit du débutant ne détient-elle pas de préjudice et ne pas s’accrocher à une vision étroite. L’esprit du débutant est ouvert aux possibilités infinies.


Pinan 平安 est la prononciation d’Okinawa des caractères kanji pour la paix et de relaxation (Heian prononcé en japonais). Si les mouvements physiques de kata impliquent des techniques utilisées pour les combats, le kata vise à développer un esprit calme et paisible et l’harmonie entre le corps et l’esprit.


Sanchin 三戦の型 signifie littéralement « trois batailles » ou « trois conflits ». C’est la kata principal dans certains styles de Karaté d’Okinawa, comme le Goju Ryu et Uechi Ryu, et c’est probablement un du plus vieux kata. Certaines légendes attribuent la création de Sanchin au début du sixième siècle. Kata sanchin cherche à développer les trois éléments en même temps:

– L’esprit, le corps et les techniques,
– Les organes internes, la circulation et le système nerveux,
– Les trois ki:
– Le haut de la tête (tento),
– Le diaphragm (hara)
– Le bas de l’abdomene (tan den).

Sanchin est un kata isométrique où chaque geste est effectué dans un état de tension complète, accompagnée de puissance, la respiration profonde (ibuki) qui prend sa source dans le bas-ventre (tan den). La pratique de Sanchin mène non seulement à renforcer le corps, mais le développement de la force intérieure (ki) et la coordination du corps et l’esprit.


Gekisai 撃塞 signifie attaquer ou conquérir et Sai, forteresse (littéralement traduit comme « fermé »,). Le mot Gekisai peut signifier aussi démolir, détruire ou pulvériser. Ce katas sert à enseigner la force par la fluidité du mouvement, la mobilité et l’utilisation de diverses techniques. La souplesse de l’attaque et la réponse sera toujours supérieure à la force et rigidité.


Yansu 安三 Yan qui signifie sans danger et Su, qui signifie trois. Le nom est attribué à celle d’un attaché militaire chinois à Okinawa au XIXe siècle. Le mot Yansu signifie aussi garder pur, s’efforçant de maintenir la pureté des principes et des idéaux plutôt que de compromettre par opportunisme.


Tsuki no kata 突きの型 par son nom même est un kata d’attaque de poings (il n’y a qu’un seul coup de pied et à quelques blocs dans le kata entier). Le mot Tsuki peut également signifier fortune et chance. Chance et bonne fortune ne vient pas de l’attente. Pour chaque coup de poing dans ce kata, imaginer un obstacle personnel, l’effort persistant aux problèmes va apporter la bonne fortune.


Tansho 転掌 veut dire « Mains fluide ». Tensho, n’était pas seulement le kata préféré de Mas Oyama, il considérait qu’il était le plus indispensable du kata avancé : Tensho est un exemple de base de la définition de karaté.


Saiha 最破 signifie la destruction extrême. Le mot Saiha peut également signifier la grande vague, la source du logo IFK. Peu importe la grandeur du problème, avec patience, détermination et persévérance (Osu), on peut s’élever au-dessus et surmonter, ou enfoncer et aller au-delà.


Kanku 観空大 signifie ciel contemplant. Traduit, Kan signifie « vue » et Ku signifie « univers », « air », « vide ». Le premier déplacement du kata est la formation d’une ouverture avec les mains au-dessus de la tête, à travers laquelle on regarde l’univers et le soleil levant. La signification est que n’importe quels problèmes sont confrontés, chaque jour est nouveau et que l’univers est en attente. Rien n’est si terrible qu’il affecte la réalité fondamentale de l’existence.


Seienchin 征遠鎮 signifie ciel contemplant. Traduit, Kan signifie « vue » et Ku signifie « univers », « air », « vide ». Le premier déplacement du kata est la formation d’une ouverture avec les mains au-dessus de la tête, à travers laquelle on regarde l’univers et le soleil levant. La signification est que n’importe quels problèmes sont confrontés, chaque jour est nouveau et que l’univers est en attente. Rien n’est si terrible qu’il affecte la réalité fondamentale de l’existence.


Sushiho 五十四歩 signifie 54 étapes. Sushiho est dérivé des mots Useshi, la prononciation d’Okinawa des caractères kanji pour 54 (prononcé Go Ju Shi en japonais) et Ho, sens de marche ou pas. Autres styles de Karaté appellent cet avancée kata Gojushiho.


Garyu 臥竜 veut dire dragon tranquille. Dans la philosophie japonaise, un grand homme qui reste dans l’obscurité est appelé un Garyu. Un dragon est tout-puissant, couché le dragon choisit de ne pas afficher son pouvoir jusqu’à ce qu’elle est nécessaire. De même, un vrai karatéka ne dois pas se vanter ni montrer ses capacités. Il n’oublie jamais la vraie vertu d’humilité.


Seipai est la prononciation d’Okinawa des caractères kanji pour 18 (prononcé Ju Hachi en japonais). Dans les autres styles de karaté, ce kata est parfois appelé Seipaite, ou les dix-huit mains. Le nombre 18 est tiré du concept bouddhiste de 6 x 3, où six représente la couleur, voix, goût, odorat, toucher et justice et trois représente bonnes, mauvaises et la paix.