SHIHAN ROMAN SZYRAJEW – 7E DAN

Shihan Roman Szyrajew est né le 29 mai 1944 en Ukraine et arrive à Montréal avec ses parents après la seconde guerre mondiale.  Il commence son entraînement de Karaté vers 1969 avec Sensei Roger Lesourd (qui a apporté du Japon le Karaté Kyokushin au Québec) jusqu’à ce qu’il obtienne son 1er kyu. Puis, il étudie avec différents instructeurs avant de partir pour Fairfield dans le Connecticut, en 1980, afin de rencontrer Soshu Shigeru Oyama avec lequel il reste plus de 10 ans. Pendant ce temps, Shihan Roman participe à de nombreux séminaires avec Shihan Y. Oyama et Shihan Miura. Sous la tutelle de Shigeru Oyama, il reçoit ses certificats sandan et yondan et a est nommé représentant canadien de l’organisation du Kyokushin nord-américain. Shihan Roman a également étudié avec Shihan Steve Arneil au cours de ses voyages d’affaires en Angleterre.

1.Shihan Roman Szyrajew-2En novembre 1991, Shihan Roman participe au tournoi mondial duquel il rencontre Sosai Oyama pour la première fois. Il est alors nommé directeur en chef du Canada. En juillet 1992, il a l’honneur d’enseigner pendant deux semaines au dojo de son ami et collègue, shihan Marc Van Walleghem à Anvers en Belgique. Puis,  en mai 1993, Shihan Roman participe au camp de Yugawara, où il est non seulement promu par Sosai Oyama godan mais , également ou il reçoit son certificat de Kyoshi (certificat d’’instructeur). Shihan Roman détient également le certificat d’arbitre de l’Honbu. Il participe aussi à la coupe d’Oyama à Katowicia (Pologne) en 1993. Après le tournoi, dans la salle a manger ,il a l’honneur d’être assis à la même table que Sosai Oyama , et a l’occasion de discuter avec lui pendant un bon moment . Malheureusement, ce fut la dernière fois qu’il le rencontra avant la mort de Sosai, en avril 1994. Comme tant de centaines d’autres karatékas, Shihan Roman s’est rendu au Japon pour assister à la cérémonie commémorative de Sosai.

Shihan Roman a été formé  par de nombreux autres maîtres de Kyokushin, tels que Shihan Isobe et Kancho Royama, au cours de ses voyages au Japon et ailleurs. Il a également été formé par Shihan Stuart Corrigal à Vancouver et Shihan Bobby Lowe à Hawaii. Shihan Roman a participé à plusieurs séminaires au Japon, y compris au camp qui s’est tenu au Mont Mitsumine. Il a également eu le privilège d’enseigner avec Shihan John Taylor au Yugawara Camp durant le tournoi mondial de 1995.  Shihan Roman continue de promouvoir le karaté Kyokushin au Canada et partout dans le monde, dans la vraie tradition et l’esprit du Budo de Sosai Oyama. Il a enseigné son art dans de nombreux pays, y compris aux États-Unis, en Russie, en Belgique, à Puerto-Rico, en Australie, en Pologne et bien sûr, au Japon. Il est constamment sollicité pour visiter et enseigner dans d’autres pays .

Shihan Roman est reconnu pour sa connaissance des techniques d’auto-défense et pour ses démonstrations de puissance. Parmi ses exploits, il a brisé deux bâtons de base-ball d’un seul coup de tibia, il a aussi brisé dix blocs de ciment avec un shuto (coté tranchant de la main) et hiji (coude) ; et briser (avec shuto) six blocs de glace mesurant 10 pouces d’épaisseur et 39 pouces de long  aspergé d’essence.  Apprenant de tous les maîtres qui  Shihan Roman est un karatéka beaucoup plus complet dans le véritable esprit du Budo.

Dojo Kun

Le Dojo Kun fut écrit par Mas Oyama avec l’aide de l’auteur Eiji Yoshikawa, qui a écrit ‘’Musashi’’, le fameux récit du légendaire Musashi Miyamoto.

 

  • Nous entrainerons nos cœurs et nos corps afin d’obtenir un esprit ferme et inébranlable
  • Nous suivrons le véritable sens de la voie martiale si bien qu’a chaque instant nos sens resteront en éveil.
  • Avec détermination nous chercherons à développer un parfait esprit d’abnégation.
  • Nous observerons les règles de courtoisie, respecterons nos supérieurs et nous abstiendrons de toute violence.
  • Nous suivrons nos convictions et n’oublierons jamais les vraies vertus de l’humilité.
  • Nous essaierons d’atteindre Force et Sagesse sans rechercher d’autres désirs.
  • A travers la discipline du karaté Kyokushinkai, nous chercherons à découvrir la voie qui mène a l’accomplissement de toute notre vie.